LES RAISONS DE LA MOBILISATION D'AMORA MAILLE:

Publié le par Salariés Amora-Maille FO et CFDT

 Il est 15h00 Place Darcy à Dijon , Samedi 6 décembre 2008.


Je tiens à vous remercier au nom de tous les salariés Amora-Maille de votre présence.


Je remercie en particulier tous les élus, élus locaux et élus parlementaires de leur présence et de leur soutien massif.

Je remercie l’amicale des retraités Amora-Maille, qui a annulé son repas de fin d’année pour venir nous soutenir dans la manifestation.

Je remercie toutes les organisations syndicales confondues, les partis politiques, les associations et les délégations de personnel des autres entreprises, qui se sont jointes spontanément à notre mouvement.

Je remercie les médias, que ce soit la presse écrite ou audiovisuel, qui ont couvert largement notre mouvement depuis son départ.



Quelle sont les raisons de cette manifestation ?


Alors que la société Amora-Maille a dégagé 25 Millions d’euros de bénéfice net en 2007,

Que le groupe Unilever France a lui-même dégagé 1.1 Milliard d’euros de bénéfice net en 2008,

La direction du groupe Amora-Maille a annoncé froidement aux représentants du personnel lors de la réunion du comité central extraordinaire du 20 novembre 2008 :


La fermeture du site Historique de Dijon, avec 184 emplois supprimés,

La fermeture du site d’Appoigny à côté d’Auxerre , avec 77 emplois supprimés,

Le transfert de l’activité du centre logistique de Chevigny chez un sous- traitant avec 35 emplois supprimés,

Enfin la fermeture du centre de recherche de Dijon avec la suppression de 80 emplois.

Cela est inacceptable, intolérable et scandaleux !!!

A la veille de Noël, ce sont plus de 370 familles qui sont abattues.

C’est le petit village de 3000 Ames à Appoigny qui est en deuil, et pour toujours.


Le groupe Unilever nous a menti.

Le groupe Unilever a menti aux salariés d’Amora-Maille, mais aussi à nos élus locaux.


En  2004, le groupe Unilever procédait à l’inauguration du Centre de Recherche, en grande pompe, avec l’appui du centre de compétitivité Vitagora et des élus de la région Bourgogne et le ministère du travail.

Ce centre flambant neuf adossé aux sites industriel  garantissait, selon Unilever, de l’emploi pour toute la région et devait ôter toutes nos inquiétudes devant la stratégie du groupe qui nous semblait être que financière.

Quatre ans plus tard, c’est la fermeture complète de tout ce qui devait être la fierté de tous.


Nous sommes tous ici aujourd’hui pour combattre ce fléau. Il n’y a pas de fatalité, nous sommes juste victimes une fois de plus de la réalité financière d’une multinationale.

Nous ne pouvons pas accepter de laisser détruire notre patrimoine, notre identité, notre savoir-faire qui rayonne dans le monde entier.

Travailler chez Amora-Maille, c’est avant tout une fierté pour chacun.

Nos anciens retraités sont aujourd’hui ici pour en témoigner. De génération en génération, ils ont travaillé dur dans les usines d’ Amora-Maille, mais avec une fierté sans égal car Amora-Maille est un patrimoine pour Dijon mais aussi pour la région Bourgogne.

Unilever a décidé de nous voler ce qui est le plus important à nos yeux.

Notre travail, mais aussi notre identité, nos valeurs, et aussi le savoir-faire de plusieurs décennies de réussites, qui ont porté haut et fort, les couleurs de Dijon mais aussi de la Bourgogne au travers des marques Amora et Maille.


Mais tout n’est pas perdu.

Grâce à vous tous ici présents, vous nous donnez la force de combattre cette multinationale, pour qu’elle endente haut et fort le message des bourguignons :

Nous ne voulons pas de ces fermetures de sites, nous ne voulons pas de ces suppressions d’emplois, car Unilever a les moyens de développer encore plus nos marques, mais pas en délocalisant nos productions.

Enfin, nous comptons sur nos élus parlementaires, et nous avons déjà pu apprécier leurs soutiens, pour porter le message au plus au niveau, le Ministre du Travail et de l’Emploi et le Président de la République :

Est-ce que l’on trouve normal en France que des grands groupes internationaux qui font des profits vertigineux, se permettent de détruire impunément des familles, le tissu social d’une région, et par dessus tout un patrimoine culturel, construit depuis des siècles. 

 Patrick Dubois,  secrétaire du Comité Central Entreprise Amora-Maille. 

vidéo: http://amoramaille.blogspot.com/2008/12/discours-de-patrick-dubois-secrtaire-du.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je suis originaire de dijon et j ai toujours connut la MOUTARDE DE DIJON!!!! Elle est as nous cette moutrade.... C est vraiment scandaleux... Plusieurs membres de ma famille ont travailler dans cette usine et y travaille encore!!!! Alors svp le groupe unilever ne nous enlever pas notre MOUTARDE !!! Elle as nous c notre fierter quand on dit qu on viend de Dijon et qu on nous repond " ha oui!!!! la moutarde !!!! " Battez vous ne la laisser pas partir je ne sais ou!!!!!
Et comment ne pas penser au pauvres salariés qui as la veille de noel se voie perdre leur emplois c injuste.... Et si on les mettaient au chomage ceux qui prennent ses decisions absurdes !!! En meme temps ses gens là ne savent certainement pas ce que c est le travaille car ils sont plutot bien payer pour rester deriere un bureau.....
Nous vous soutenont de tous coeur en esperent que le pere noel excosera notre voeux le plus cher.... " garder notre moutarde"
Répondre
J
Bonjour

Cette décision c' honteux, et écoeurant.
Nous sommes aussi dans d'autres groupes en pleine restructuration et suppression de postes, annoncés à la va vite à la veille de Noel, malgré tous les discours à la presse financière prétendant le contraire.

Bon courage, vous avez raison de vous défendre et de dénoncer les choses.
Répondre
G
je trouve honteux que pour du fric , on supprime une marque , qui est un symbole français , une instition , qui va encore laisser sur le carreaux des milliers d'emploi.
Répondre
H
Heureusement qu'il y a Mamadou.......
Répondre